Comment mesure-t-on le bien-être de nos compagnons ?

Dernière mise à jour : août 2




En 2021, la question du bien-être animal prend une ampleur croissante dans nos sociétés modernes et se retrouve souvent au cœur des préoccupations citoyennes, aussi bien en matière d’élevage que pour nos animaux domestiques. On voit émerger une nouvelle définition de ce bien-être tenant compte des dernières avancées scientifiques à propos de la nature sensible et consciente des animaux. Les mentalités changent et cela s’observe nettement dans le débat public. Une bonne nouvelle pour nos compagnons à quatre pattes !


Les changements de comportement sont souvent les premiers signes d’un état de mal-être ou de détresse. L’étude du comportement est donc essentielle et fait partie des meilleurs outils mis en place par les chercheurs afin d’évaluer le bien-être animal.


Le bien-être animal a été défini par l'Organisation mondiale de la santé animale selon cinq composantes clés :

  1. L'absence de faim et de soif,

  2. Absence d’inconfort physique,

  3. L’absence de peur, de stress moral, et de détresse,

  4. L'absence de douleur, de blessures et de maladies,

  5. Possibilité pour l’animal d’exprimer les comportements normaux de son espèce.

Garantir le bien-être de son animal de compagnie signifie donc répondre à ses besoins physiologiques et comportementaux, et lui procurer les soins et l’amour nécessaires. Cela implique de lui assurer une bonne alimentation, des conditions de vie adaptées à son espèce, des soins et traitements préventifs réguliers (vaccination, traitements contre les parasites et les vers), une bonne hygiène de vie, mais aussi de lui dédier du temps (jeux, promenades...).



24 vues0 commentaire