1/3 Le collier Perle connecté : le point de vue d’un éthologue

Auteur : Coline Rual

Éthologue, spécialiste du comportement animal


Le collier connecté Perle, un allié pour optimiser le bien-être des animaux de compagnie


Utilisés à bon escient, les objets connectés présentent un intérêt dans l’optimisation du bien-être des animaux de compagnie, d’élevage ou sauvages. Ils permettent de générer des données comportementales ou physiologiques. Si ces données sont pertinentes, elles peuvent servir d’indicateurs fiables du bien-être de l’animal et ainsi contribuer à l’amélioration des conditions de vie et au diagnostic précoce de pathologies. Dans cette optique, le collier Perle a été développé pour améliorer le bien-être et la sécurité des chiens et des chats.


Les objets connectés et le bien-être animal


  • Le bien-être animal : comment les objets connectés peuvent-ils y contribuer ?

Les indicateurs comportementaux (l’observation du comportement de l’animal) et physiologiques sont les principaux indicateurs permettant de détecter précocement un état de mal-être ou de bien-être chez l’animal.


Le propriétaire, soucieux d’assurer le bien-être de son animal, rencontre toutefois plusieurs contraintes pour relever ce type de données :

  • Il ne peut pas observer son animal ou ses animaux en continu

  • Il ne peut pas relever régulièrement des variables physiologiques sur l’animal sans que cela ne soit trop invasif pour ce dernier

  • Il n’a pas forcément la connaissance nécessaire pour reconnaître un comportement ou une valeur anormale

Face à ces contraintes, il est difficile pour l’humain d’identifier précocement un état de mal-être chez l’animal. Pourtant, ces indicateurs permettent de prendre en charge rapidement une maladie ou d’améliorer les conditions d’hébergement de l’animal avant que ce dernier ne développe de troubles du comportement.


En détectant et en quantifiant des signaux comportementaux et physiologiques en continu et de manière non chronophage et moins invasive, les objets connectés peuvent permettre d’améliorer le bien-être animal. L’intérêt de l’objet connecté est donc d’identifier si l’animal est dans un état de mal-être avant que l’œil humain ne puisse s’en apercevoir.


  • Les objets connectés ont-ils déjà fait leurs preuves en termes de bien-être animal ?

Depuis de nombreuses années, les objets connectés sont utilisés en élevage. Initialement développés dans une optique de production, ils s’avèrent aujourd’hui utiles dans une optique d’optimisation du bien-être animal. Par exemple, les accéléromètres (permettant d’analyser l’activité de l’animal) sont utilisés sur les bovins afin de détecter le moment où ces dernières sont prêtes à être fécondées. Ces données, servant à l’amélioration du pilotage de la reproduction, sont de plus en plus utilisées afin d’étudier le comportement de la vache (activité/inactivité) dans une optique de bien-être. La vache a par exemple naturellement besoin de passer du temps couché pour soulager ses onglons. L’outil peut mettre en évidence une durée trop faible d’expression de ce comportement chez l’animal, pouvant parfois être le signe d’une pathologie.


  • Un enjeu important pour les animaux de compagnie

Le bien-être des animaux de compagnie est un sujet qui prend de l’importance dans la société. Toutefois, les études montrent qu’il existe un réel manque de connaissances sur les besoins fondamentaux des espèces domestiques comme les chiens ou les chats. Cela entraîne de nombreux problèmes comportementaux chez les animaux ainsi que des pathologies diverses. L’accompagnement des propriétaires afin qu’ils puissent juger des conditions de vie qu’ils offrent à leur animal ou encore qu’ils puissent assurer leur sécurité, présente donc un enjeu majeur. S’ils sont bien pensés, les objets connectés peuvent y contribuer !

9 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Podcast