top of page

Comment communiquer avec son chien ou son chat



La communication avec nos animaux de compagnie est essentielle pour bâtir une relation solide, saine et harmonieuse. 

Les chiens, en particulier, sont des créatures sociales qui cherchent constamment à interagir avec leur entourage.

Les chats sont plus solitaires et mystérieux mais avec un œil attentif et avec le temps, vous les comprendrez de mieux en mieux. 


Commençons par les différents canaux de communication à exploiter avec votre chien.


Comment communiquer avec son chien ?


Beaucoup d’humains pensent à tort que c'est le caractère d'un chien qui détermine son comportement. Or, il ne faut pas négliger l'impact primordial de l'éducation canine sur le comportement du chien.


Les chiens ont un langage extrêmement varié. En fait, le langage canin est si riche que l'on n'en perçoit pas toutes les subtilités.


Le langage corporel du chien : 

Les chiens communiquent principalement par le biais de leur corps. 

Un chien qui remue la queue est généralement content, tandis qu'un chien avec les oreilles en arrière pourrait être effrayé ou nerveux. 

Apprendre à lire ces signes peut grandement aider à comprendre ce que votre chien essaie de vous dire.


Les sons :

Même s’ils ne possèdent pas la parole, les chiens communiquent aussi avec toute une gamme de vocalises : aboiement, jappement, gémissement, grognements, etc.


Les odeurs : 

Les chiens communiquent entre eux et avec les autres animaux par la sécrétion d’odeurs (urine, phéromones, selles, etc.) dans le but par exemple de marquer leur territoire ou afin de s’accoupler. 

Voilà un grand moyen de communication que nous ne partageons pas avec les animaux.


Soyez attentifs à ces signaux de communication au quotidien même si évidemment vous ne saisirez jamais toutes les subtilités du langage canin.

De votre côté, vous allez utiliser les techniques de communication humaines afin de trouver un terrain d’entente.


Le langage verbal :

Faut-il parler à son chien ? 

Oui ! 

Mais sa compréhension de notre langage parlé a ses limites : 


  • Le chien entend des bruits et non des mots car il ne parle pas notre langue. D’où l’importance de choisir des commandes vocales bien distinctes : assis, debout, viens, oui, non, etc. 

👉  Eviter les mots qui se ressemblent : viens/bien, etc.


  • Il peut mémoriser un mot mais pas des phrases complexes.


  • En fait, il ne comprend pas vraiment un mot : il l’associe à une situation dans laquelle le mot est utilisé par le maître.


  • Lorsque vous apprenez un tour à votre chien, mieux vaut appuyer le mot par un geste. Avec le temps, il sera capable de réagir à ce mot sans que vous ayez à l’associer au geste.


  • L’intonation a son importance : une réprimande susurrée peut être comprise comme un mot d’amour et un mot doux hurlé sera perçu comme une punition. Attention donc à rester cohérent dans l’intonantion.


Les gestes :

Quand on vit avec un chien, on comprend vite que la parole ne suffit pas.

Pour l’éduquer à obéir ou à s’asseoir, par exemple, vous allez associer le mot “assis” avec le geste du doigt qui montre le sol. L’important est d’être cohérent en gardant toujours le même langage corporel et verbal dans cette situation.


Le geste peut aussi être utilisé pour la récompense : une caresse sur le dos ou sous le menton est un moyen de féliciter un chien.


Récompenses : 

Récompensez votre toutou par des caresses, friandises ou des paroles encourageantes dès qu’il se comporte bien ou obéit.


Ces récompenses sont des méthodes de renforcement positif pour éduquer votre chien mais c’est aussi une façon de lui communiquer votre contentement. Cette approche renforce le lien entre vous et votre toutou et facilite la communication. Il apprend ainsi ce que vous aimez et ce qu’il doit recommencer afin d’être récompensé. 

Par exemple : faire ses besoins dehors.

De plus, la récompense permet d'apprendre plus rapidement des tours à un chien.

Grâce aux récompenses, les temps de dressage avec vous ou chez un dresseur seront un pur moment de plaisir pour lui ce qui sera favorable à renforcer le lien qui vous unit.


Langage émotionnel : 

Le chien est très sensible à notre humeur et ressent nos émotions. 

Si vous êtes fâché suite à son comportement, pas besoin de hurler. Il sait qu’il a fait une bêtise rien qu’en vous observant. Alors, préservez votre énergie, dites-lui “non” pour mettre un mot sur cette émotion et punissez-le en le prenant sur le fait.


Les punitions :

D’ailleurs, faut-il punir son chien ?

Eh bien, oui et non. 

Cela dépend de ce qu'on entend par “punition”.


La seule bonne punition sera de : 

  • prendre votre chien sur le fait,

  • lui dire “non”,

  • lui montrer votre mécontentement

  • et l’ignorer complètement pendant un certain moment (quelques minutes).


En effet, il faut se fâcher uniquement si “le crime vient d’être commis” sinon le chien risque de ne pas comprendre votre irritation et sera juste mécontent de votre réaction.


Et puis, étant un être extrêmement sociable, c’est une véritable punition pour lui quand vous l’ignorez.


Certains chiens répètent les mêmes bêtises dans le seul but d’attirer l’attention de leur maître. Si vous êtes constamment sur le dos de votre chien lorsqu’il fait une bêtise, vous l’incitez à recommencer. 

Si vous lui donnez de l’attention lorsqu’il détruit vos coussins, pourquoi arrêterait-il ?


La socialisation : 

Exposez régulièrement votre chien à différentes personnes, animaux et environnements. Cela l'aidera à développer de bonnes compétences de communication et à être plus à l'aise dans diverses situations.


Écoutez votre chien : 

Évidement, c’est à vous à écouter, observer et éduquer votre chien et non l’inverse.

Votre chien aboie ou gémit ? Il essaie probablement d’exprimer un mal-être. 

Il se terre dans un coin, la tête baissée ? C'est la preuve qu'il cherche à faire pénitence.


Essayez de déterminer la cause de son comportement pour répondre à ses besoins.


Comment communiquer avec son chat ?


Les chats ont une manière de communiquer qui leur est propre et qui diffère sensiblement de celle des chiens. Voici quelques conseils pour décoder et améliorer la communication avec votre chat :


Le langage corporel du chat : 

Le chat communique avec tout son corps : dos, queue, oreille, poils, etc.

Un chat qui fait le gros dos ou hérisse son poil se sent en situation de danger ou prêt à attaquer.

Les oreilles bien dressées montrent qu’il n’est pas serein, prêt à démarrer au quart de tour en cas de danger.


Et contrairement au chien, le chat ne remue pas la queue lorsqu’il est content.

  • La queue de votre chat est dressée :  votre compagnon est concentré sur quelque chose ou quelqu’un. Par exemple, quand vous lui donnez à manger, il aura la queue dressée.

  • Les poils de la queue de votre chat sont hérissés : Méfiez-vous ! Votre minou est sur la défensive et risque d’avoir un comportement agressif.


L'observation attentive est la clé pour comprendre ces subtiles différences.


Le contact visuel : 

Les chats considèrent un contact visuel direct et prolongé comme une menace. Si vous voulez établir un lien avec votre chat, clignez lentement des yeux quand il vous regarde. Il parait que c'est un signe d'affection dans le langage des chats.


Ses yeux à lui expriment aussi beaucoup de choses :  

  • Votre chat a les yeux fixes et grands ouverts : il observe quelque chose et est concentré !

  • Votre chat a les yeux mi-clos : Il se sent bien et en sécurité. C’est même un signe qu’il vous aime.

  • Il a les pupilles rétrécies : il est sur la défensive.

  • Il a les pupilles dilatées : il ressent des émotions fortes : joie, peur, anxiété…

Bien entendu, la luminosité joue aussi sur les pupilles : Elles se rétrécissent lorsque la lumière est forte et au contraire se dilatent quand la lumière est insuffisante.



Les vocalisations :

Les chats auraient une gamme variée de plus de 100 miaulements, ronronnements, sifflements et autres bruits. Grâce à ces sons, ils communiquent avec vous et avec leurs congénères.


Il faut essayer de distinguer le miaulement positif du miaulement négatif. Le premier est aigu, doux, répétitif et bref alors que le second est plutôt grave, intense, long et saccadé.


A noter que le chat ne ronronne pas uniquement quand il est content mais aussi pour se rassurer. Par exemple : chez le vétérinaire ou lors de la mise bas, qui ne sont pas vraiment des parties de plaisir !

La fréquence, comprise entre 25 et 30 hertz, expliquerait pourquoi les ronrons sont bénéfiques pour le chat mais aussi pour l’homme !


Le toucher : 

La plupart des chats aiment être caressés, mais ils ont souvent des zones préférées. Certains aiment être caressés sur la tête, d'autres sur le dos ou le ventre et plutôt à certains moments de la journée qu’à d’autres.  


En outre, vous avez certainement observé que parfois, votre chat vient se frotter à vos jambes alors qu’à d’autres moments il vous ignore complètement.


Soyez attentif aux comportements et réactions de votre chat et adaptez-vous à son humeur et ses préférences.


Les jouets et le jeu : 

Le jeu est un moyen important de communication pour les chats. C'est également une opportunité pour eux de s’exercer à la chasse, un comportement instinctif. Investissez dans divers jouets et consacrez du temps chaque jour à interagir avec votre chat.




<h2>L’IA au service des animaux de compagnie<h2>


Pour vous aider à communiquer avec votre animal, nous avons créé Laeka Perle.


Il s’agit d’un petit dispositif accroché au collier ou harnais de votre compagnon qui étudie ses habitudes de vie et mesure ses paramètres santé en continu.


Cet appareil est connecté à l’appli Laeka sur votre téléphone.


Laeka Perle est également assisté par une IA spécialisée qui vous donne des conseils bien-être pour votre animal.


Posez toutes vos questions (en rapport avec les animaux de compagnie) à l’IA directement dans votre appli Laeka. 

L’intelligence artificielle vous conseillera en fonction de l’âge, la race et l’état de santé de votre boule de poils.




Depuis l’appli Laeka, vous pouvez même scannez les croquettes, pâtés, etc. de votre chat ou chien. L’IA vous dira si cette nourriture est adaptée à votre animal ou pas. 


Par exemple : les chiens âgés ont besoin de plus de protéines de bonne qualité mais doivent absolument éviter les suppléments en phosphore car leurs reins ont plus de mal à l’éliminer.





Laeka Media


Chez Laeka, nous sommes conscients qu’une meilleure connaissance des animaux de compagnie vous permet de mieux vous en occuper.


C’est pourquoi notre équipe de dresseurs, comportementalistes et vétérinaires réalise quotidiennement de courts tutos vidéos sur la santé, le bien-être et la sécurité des chats et chiens à des fins éducatives.


Ces tutos sont intégrés dans l’espace média de l’appli Laeka.


Et c’est totalement gratuit !




En conclusion, que ce soit avec un chien ou un chat, la clé d'une bonne communication réside dans l'observation, la patience et la compréhension. 


Il est intéressant de prendre en compte les différents moyens de communication de votre animal : langage corporel, odeurs, sons mais aussi vos moyens de communiquer avec lui : parole, geste, récompenses et punitions.


Chaque animal est unique, et il vous appartient d'apprendre à connaître le vôtre pour établir une relation solide et de confiance.



10 vues
bottom of page